Déchets ménagers / Actualités / Services en ligne / Communauté de Communes / Accueil - Communaute de Communes du Pays du Vermandois

Déchets ménagers

L’une des premières missions des deux Animatrices du Tri, Léa et Aurélie, recrutées par la Communauté de Communes du Pays du Vermandois ( ccpv ) est de veiller au respect des consignes de tri…et apparemment, malgré un guide du tri qui a été distribué en masse, la qualité du tri peut encore être améliorée car les erreurs sont encore  trop fréquentes. 

Elles en ont eu la preuve, lors de leur première opération de précollecte, menée ce jeudi 27 mars 2014 dans la commune de Gricourt. Parmi les 23 bacs jaunes de tri sélectif inspectés à loupe et à l’improviste avant qu’ils ne soient ramassés par le camion-benne, seuls deux bacs ne présentaient aucune erreur de tri. Au palmarès des erreurs les plus fréquemment rencontrées :

  • Les sacs, sachets, films plastiques et plastiques souples (33%)
  • Les barquettes alimentaires - type jambon (14%)
  • Les pots de yaourts ou de crème fraiche (13%)
  • Les mouchoirs et essuie-tout (12%)
  • Le polystyrène (11%)
  • Les paquets et mégots de cigarette (7%)

Les animatrices du tri expliquent : « nous avons remarqué que beaucoup de personnes pensent que la présence du point vert sur les emballage signifient qu’ils sont recyclables, mais ce n’est pas le cas ! Ce symbole signifie que le fabricant contribue financièrement à un dispositif de valorisation. Il ne faut pas forcement les mettre dans le bac jaune, mais se reporter au guide du tri ou à la réglette du tri». 

Elles poursuivent : « Là où il y a le plus de confusion, c’est incontestablement le plastique. Certaines personnes bien-intentionnés, pensent que parce que c’est du plastique, ça se recycle, et ils jettent barquettes en plastique, pots de yaourts, jouets ou pot de fleurs… Or, il ne faut pas jeter d’autres plastiques que les flacons et bouteilles ». 

« Nous avons aussi remarqué les objets imbriqués les uns dans les autres : une bouteille en plastique dans un carton d’emballage purée par exemple. Cela est une perte de temps énorme, car au bout de la chaîne ce sont des agents qui trient à la main, sur un tapis roulant et doivent séparer les déchets. C’est pour cela qu’ils doivent être libres et séparés » précisent les deux jeunes femmes. 
Et elles terminent en délivrant un conseil judicieux : « Au moment de la distribution des bacs, un autocollant avec les consignes de tri sélectif a été remis à chaque foyer. Cependant nous constatons qu’il n’est pas très fréquemment collé sur le bac. Pourtant cela pourrait aider les habitants à faire les bons gestes à chaque fois qu’il mette un déchet dans leur poubelle jaune ».

Les animatrices contrôlent la qualité du tri.

Mauvais tri, quelles conséquences ?
S’il y a trop d’erreurs de tri, le bac jaune n’est pas collecté et un autocollant vous expliquera les raisons de ce refus. Les autres rebuts, triés en bout de chaîne, rejoignent les ordures ménagères ce qui engendre un surcoût de traitement et de transport car ils partiront à l’enfouissement. 
Bientôt d’autres opérations du même type auront lieu un peu partout sur le territoire du Pays du Vermandois.

Les autres actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes